Gouvernance

Pour une paix durable au Mali : quelles approches de Réconciliation nationale

Pour une sortie durable de crise, l’ensemble des maliens sont unanimes à reconnaître la nécessité du rétablissement de la cohésion sociale et de la concorde entre les communautés. Dans ce cadre, différentes voies sont explorées par les acteurs pour une véritable réconciliation nationale, en s’inspirant d’expériences similaires mais surtout en puisant dans le génie propre du peuple Malien, en valorisant le patrimoine social et culturel du pays.

C’est dans ce contexte qu’une Commission Dialogue et Réconciliation fut mise en place pour conduire ce processus.

L’enjeu est de construire un soutien populaire large autour de cette initiative par une clarification des défis et l’information des populations. En effet, cette dynamique de réconciliation nationale doit être soutenue par une lecture stratégique de la gouvernance sécuritaire, politique, administrative et même économique, afin de définir les alternatives possibles pour restaurer l’autorité de l’Etat et reconstruire le « vivre ensemble».

Parmi les alternatives évoquées, la justice transitionnelle avec ses quatre piliers (le droit à la vérité, le droit à la justice, le droit à la réparation et le droit aux garanties de non-récurrence) est présentée par de nombreux acteurs comme un instrument approprié pour aboutir à une véritable réconciliation.